Stainless Steele - Survivors of the 2nd Element

Stainless Steele – Survivors of the 2nd Element

Le voyage musical continue, après New York, la Caroline du Nord et Détroit nous faisons une escale en Pennsylvanie dans la ville de Philadelphie à la rencontre du MC/Producteur Stainless Steele.

Stainless Steele est un artiste qui a su sortir de son territoire pour tisser des liens avec des artistes partout aux États Unis mais aussi en Europe. Des musiciens de Jazz en passant par la scène Hip Hop avant gardiste New Yorkaise ou des Emcees londoniens, il aime collaborer et ouvrir son univers musical. Qu’il soit en studio, sur scène (seul ou avec des musiciens) ou qu’il participe à des hommages à de grands Jazzmen, Stainless Steele défend la culture Hip Hop bec et ongles. MC/producteur ouvert et exigeant, il nous livre dans ce mix sa vision du Hip Hop aujourd’hui, puis répond également à quelques questions pour Radiochantier.com.

Pour découvrir Stainless Steele: SoundcloudBandcamp - ExtraLovely.comRadiochantier

TRACKLIST:

01 Lord Byron – Shout out to my Producer (produced by Brrd)
02 Full Metal Rebel & Danny Watts – Pyramidz (produced by Kvze)
03 Stanley Ipkuss – Citynights (produced by Ewonee thee beatnik)
04 Jalal Salaam – Holla (produced by Sir Froderick)
05 Chester Watson – Dead Albatross (produced by Psymun)
06 Maspyke – Keep it Simple (PoptartPete remix)
07 Radio Ghost – Drunken Phantoms (produced by Y!kes)
08 Doc Illingsworth – Gas Trackers (produced by Doc Illingsworth)
09 Melanin 9 – The Book (producer unknown)
10 Sub Luna City – She Whispered in my Ear (produced by Sub Luna City)
11 Koreatown Oddity – Title Sequence (produced by KONE)
12 SpecsWizard – Massive Moves (produced by Foscil)
13 Stainless Steele – Live on RWD.fm (produced by Josh Hey)
14 MK Ultra Lord – art.rap (produced by Ghost McGrady)

Stainless Steele - Survivors of the 2nd Element

INTERVIEW:

Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, peux tu te présenter en quelques mots?
Je suis MC et producteur, je viens de Philadelphie en Pennsylvanie et je représente le Hip Hop underground partout dans le monde.

Quand et comment as tu commencé dans la musique?
J’ai commencé à écrire des textes vers 11 ou 12 ans. Mon cousin m’a fait connaitre le Hip Hop en me faisant écouter Big Daddy Kane, Heavy D et Kid And Play. On s’est mis à faire des passes de danse chez notre grand mère. Mes parents étaient tous les deux des gros fans de musique avec des goûts vraiment éclectiques. Il y avait toujours du son à la maison. Je me rappelle qu’on écoutait Van Morrison, les artistes Motown ou bien Franck Zappa à n’importe quel moment à la maison.

Te définis tu comme un artiste Hip Hop?
Et comment, c’est ce que j’aime et ce que j’ai fait la majorité de ma vie. Récemment Le terme Hip Hop est mal utilisé si bien que les gens ne savent plus quoi en penser et à quoi l’associer. Tu prends par exemple l’émission télé « Love and Hip Hop », moi je ne vois pas beaucoup d’amour ni de Hip Hop dans cette merde. Tout comme il y a beaucoup de merdes qui ne sont pas du Hip Hop sur worldstarhiphop.com. C’est d’ailleurs pour ça que la Zulu Nation leur a envoyé une lettre pour leur dire de virer Hip Hop de leur nom. Je représente cette culture à chaque fois que je peux le montrer et le prouver.

Comment est la scène Hip Hop en Pennsylvanie?
Je pense que de nos jours l’endroit ou tu vies ne définit pas la scène dans laquelle tu t’impliques. La technologie a permis à des artistes de se connecter et de former des crews sans être physiquement au même endroit. Mais si on parle effectivement de la scène à Philly on ne peut pas dire que le mouvement y est très fort en ce moment. Il n’y a pas vraiment de tribune pour la scène Hip Hop à Philly. Au contraire la scène New Yorkaise est très active en ce moment avec des structures comme Paxico Records et Powwaws ou encore Beat Haus etc. J’essaie de rester connecté avec ces potes là le plus possible.

Tu es à la fois producteur et MC, dans quel rôle préfères tu être?
Je dirais qu’avant tout je suis un MC. J’ai commencé à faire des beats pour avoir du son sur lequel rapper. J’ai produit le premier EP sur lequel je rap quand j’étais en deuxième année au lycée en utilisant une boîte à rythme un clavier et un quatre piste analogique. J’aime pouvoir faire les deux parce que je suis toujours inspiré mais pas toujours dans le bon mood pour écrire, donc je bosse sur mes sons. Je me sens bien que je fasse l’un ou l’autre.

Penses tu que rapper t’aide à composer ta musique?
Je pense qu’il y a une chose que je comprend bien c’est comment une chanson doit être structurée, c’est comme visualiser les arrangement de la chanson sur une timeline. Si quelque chose se passe au niveau des parole de la chanson, je sais que je peux faire quelque chose musicalement pour l’accentuer. Il doit toujours y avoir un équilibre entre l’unité et la diversité. J’ai appris beaucoup de chose quand je travaillais avec DJ Image. Travailler avec lui a été le moment le plus influent de ma vie musicale.

Tu as participé à deux projets, un en homage à Miles Davis et un en homage à Sun Ra. Qu’est ce que ces artistes représentent pour toi?
J’ai aussi participé au volume 2 des compilations Cosmic Compositions en hommage à Alice Coltrane. Je dirais que je m’identifie à tous les trois en tant qu’artistes parce qu’ils ont pris ce qu’ils ont fait très au sérieux et sont très conscients de leurs propres jugements et de leur spiritualité et ont revendiqué leur originalité. Je crois que ce que j’ai appris d’artistes comme Miles, Sun Ra ou Alice Coltrane c’est qu’être original dans le but d’un progrès personnel est un élément clé pour être libre et pure. Tu t’extrais de la pression et du conformisme social, mais tu dois aussi t’auto-discipliner pour atteindre ton potentiel maximum.

À quel point le jazz a influencé ta vie?
Le jazz repousse les limites et il est libre, tu peux intégrer la poésie dans le jazz et improviser, crier, pleurer et prier. Le Jazz me parle directement comme d’autres choses dans la vie vie auxquelles je m’identifie et que j’adopte. J’ai bossé avec Billy Martin (batteur de Jazz) de Medeski Martin and Wood et Doodlebug de Digable Planets. Ces deux connections musicales étaient mon destin et le Hip Hop comme le Jazz font partie de ma vie. Hip hop et jazz représentent mon exutoire créatif et ce qui me permet de voyager vers des terres inconnues.

As tu d’autres influences?
Tout ce qui peut me donner le sensation de rêver. Cela peut être un film, un jeux vidéo, un livre, la bonne dose de drogue, une bonne conversation, etc…

Qui sont les emcees avec qui tu as déjà collaboré?
Hahaha je rape depuis plus de 15 ans alors il y en a un paquet. Le plus récent c’est Maf Maddix de la Caroline du nord. Je viens aussi de faire un morceau avec Danny Watts et un autre avec Jalal Salaam. Je travail aussi avec beaucoup de producteurs, j’aime les collaborations, j’aime construire.

Et quels sont ceux avec qui tu aimerais collaborer?
Tous ceux qui sont présents sur ce mix que je viens de faire. C’est justement de quoi il s’agit dans ce mix, c’est une compilation des lyricists qui m’ont retourné dernièrement. On y retrouve Lord Byron, Danny Watts, Full Metal Rebel, Stanley Ipkuss, Jalal Salaam, Chester Watson, Y!kes, Doc Illingsworth, Melanin 9 et Koreatown Oddity. Ils défoncent tout et j’aimerais vraiment bosser avec chacun d’entre eux.

As-tu ton propre label?
Je publie mes morceaux à travers Stainless Music mais seulement mes propres trucs. J’ai aussi un site web, ExtraLovely.com, où je poste la musique que je kiffe en ce moment. J’aimerai que cela se transforme petit à petit en label, quand j’aurai le temps de m’y consacrer.

À quoi ressemble ton studio?
Je vous envoie un photo que j’ai prise récemment, vous pourrez voir à quoi il ressemble.

Stainless Steele's studio

Qu’est ce que tu utilises comme machines pour composer?
J’utilise une MPC2000, des vinyls, Ableton 8 et tout un tas de différents synthés.

À quoi ressemble tes concerts?
Mes shows peuvent varier. J’ai fait pas mal de concerts avec un percussionniste et un bassiste. On décortique les morceaux que j’ai fait en studio et ils jouent la basse et les drums en live avec moi. Je joue aussi en solo avec Ableton et un micro

Est ce que c’est compliqué pour toi de transposer ta musique en live?
Non pas du tout, j’aime jouer en live. C’est un peu dépouillé quand je suis seul sur scène. Cela peut être à la fois minimale et très brut mais du moment que les beats et le rimes sont de la bombe…

INTERVIEW – ENGLISH VERSION:

For those who don’t know you, could you introduce yourself in a few words?
I’m an MC/Producer out of the philadelphia area of Pennsylvania representing for underground hip hop worldwide.

How and when did you jump into music?
I started writing rhymes by the time I was in 6th grade. I was introduced to hip hop music by my cousin who put me on to big daddy kane, heavy d and kid and play. We came up with dance routines at my grandma’s house. My parents were both huge fans of a wide variety of sounds and played music all the time throughout the house. I remember listening to artists like van morrison, mowtown acts and frank zappa at random times at home.

Do you define yourself as an Hip Hop artist?
Hell yeah, it’s what I do and love and have done for the majority of my life. The term hip hop has been misused more recently so people don’t know what to think or associate with sometimes. Like the TV show ‘Love and Hip Hop’ I don’t see much love or hip hop in that shit. Also a lot of shit on Worldstar isn’t hip hop. That’s why Zulu Nation sent them a letter telling them to take hip hop out their title. I represent the culture every time I show and prove.

How is the Hip Hop scene in Pennsylvania?
Well these days the area you live in may not define the scene you’re in. Technology has allowed artists to connect and form crews without being in the same physical space. But as far as the hip hop scene in the actual location there is not a strong movement right now in Philly. Philly does not provide a lot of platforms for the ill shit. NYC is definitely doing it’s thing right now though with Paxico Records Powwaws and Beat Haus etc. I try to stay linked with that fam as much as possible.

You are a producer but also mc, what role do you prefer?
I would say I am an MC first. I started making beats so I would have something to rhyme to. I produced and rhymed on my first EP when I was a sophomore in high school using a drum machine, keyboard and a analogue 4-track recorder. I like being able to do both because I’m always inspired but may not be on a good streak for writing, so Ill work on a beat. I love to produce too, they both put me in a zone every time.

Do you think it helps you to compose music?
I do feel like one thing I do well is understand how a song should be structured and I think that has to do with visualizing the arrangement of a song like a colorful timeline. If something happens with the lyrics I know I could do something to the music to accent something. There should always be a balance with unity and variety. I learned a lot during a time in my musical career when I was working with DJ Image. He and I worked together during probably the most influential time in my musical life.

You’ve took part in 2 tribute projects. Tribute to Miles Davis and Sun Ra. What do they represent for you?
I also did one for Alice Coltrane, another Cosmic Compositions Compilation. I would say I identify with all three as artists because they took what they did very seriously and were very aware of their own decisions and spirituality and recognized the statement it made about being original. I think that what I’ve learned from artists like Miles, Sun Ra and Alice Coltrane is that being original with intentions of self progression is one of the key elements to being free and pure. You separate yourself from the social pressures to conform. But you also discipline yourself to reach your full potential.

How much jazz music is an influence for you?
Jazz pushes the limits and is free, you can incorporate poetry into jazz and improvise, scream, cry and pray. It speaks directly to me like other things in life that I identify with and embrace. Jazz and hip hop have been such a blessing in my life. I worked with Billy Martin (a jazz drummer) from Medeski Martin and Wood and Doodlebug from Digable Planets. Both of those musical connections came to me like destiny and hip hop and jazz is a part of my life. Hip hop and jazz represent my creative outlet and what allows me to journey to unknown lands.

Other influences?
Anything that gives me the type of feeling that I’m dreaming. It could be a movie, a video game, a book, the right combination of self medication, a good conversation, etc.

Who are the mc’s you’ve already collaborated with?
I’ve been rhyming for over 15 years so it’s a lot haha. More recently it’s been Maf Maddix out of North Carolina. I just did a track with Danny Watts and another joint with Jalal Salaam. I work with a lot of producers too, I love to collaborate and build.

Who are the mc’s you’d like to collaborate with?
Every MC on this mix I just made. That’s what the mix is about, it’s a collection of the lyricists I’ve been feeling lately. It features Lord Byron, Danny Watts, Full Metal Rebel, Stanley Ipkuss, Jalal Salaam, Chester Watson, Y!kes, Doc Illingsworth, Melanin 9 and Koreatown Oddity. They are all killing shit and I would work with all of them.

Do you have your own music label?
I publish my music through Stainless Music but that’s just for my own shit. I have a site I run where I post my favorite music I’m feelin at the time ExtraLovely.com. I would like to see that progress into something like a label once I have time to focus on something like that.

What does your studio look like ?
I’ll provide you with a photo I took recently so you can really see what it looks like.
what kind of device do you use to compose?
I use an MPC200, vinyl, ableton 8 and a bunch of different synth keyboards.

What does your live show looks like?
My live show can vary. I’ve played a handful of sets in the past year with a percussion and bass player. I strip the beats I made of the bass and drums and they play those parts with me live. When I perform solo I rock off ableton with a laptop and a mic.

Is it complicated for you to play your music live?
No not at all, I love to perform live. It is a bit stripped down when I’m solo but sometimes minimal beats and rhymes is the rawest shit as long and the beats are ill and the rhymes are dope.

Exprime-toi camarade

17 réponses à “Stainless Steele – Survivors of the 2nd Element”

  1. Nouveau mix exclusif sur Radio Chantier avec le emcee/producteur de Philadelphie Stainless Steele @StainlessOne http://t.co/pXylSN1ntI

  2. @StainlessOne dit :

    Here’s a new mix and interview from Stainless Steele for the French Music blog Radiochantier. The mix is titled… http://t.co/NcbGdEZWHY

  3. shout out to the homie @StainlessOne for including @sirfroderick and I on this dope mix for @radiochantier peep here: http://t.co/JzmvFtSLIC

  4. Merci @StainlessOne pour ces découvertes http://t.co/lN3CRndsNp @DominiquePurdy @lxrdcuntthrob @stanleyipkuss @OLDSOULSALAAM @chesterxwatson

  5. D’autres talents à découvrir http://t.co/lN3CRndsNp @ILLingsworth @Melanin_9 @MK_UltraLord @herman_beatnik @psymun @ghostmcgrady

  6. @ILLingsworth dit :

    RT @radiochantier: D’autres talents à découvrir http://t.co/lN3CRndsNp @ILLingsworth @Melanin_9 @MK_UltraLord @herman_beatnik @psymun @gho…

  7. @ghostmcgrady dit :

    RT @radiochantier: D’autres talents à découvrir http://t.co/lN3CRndsNp @ILLingsworth @Melanin_9 @MK_UltraLord @herman_beatnik @psymun @gho…

  8. RT @radiochantier: Merci @StainlessOne pour ces découvertes http://t.co/lN3CRndsNp @DominiquePurdy @lxrdcuntthrob @stanleyipkuss @OLDSOULSA…

  9. RT @radiochantier: Merci @StainlessOne pour ces découvertes http://t.co/lN3CRndsNp @DominiquePurdy @lxrdcuntthrob @stanleyipkuss @OLDSOULSA…

  10. RT @radiochantier: D’autres talents à découvrir http://t.co/lN3CRndsNp @ILLingsworth @Melanin_9 @MK_UltraLord @herman_beatnik @psymun @gho…

  11. @MK_UltraLord dit :

    RT @radiochantier: D’autres talents à découvrir http://t.co/lN3CRndsNp @ILLingsworth @Melanin_9 @MK_UltraLord @herman_beatnik @psymun @gho…

  12. @StainlessOne dit :

    RT @radiochantier: Merci @StainlessOne pour ces découvertes http://t.co/lN3CRndsNp @DominiquePurdy @lxrdcuntthrob @stanleyipkuss @OLDSOULSA…

  13. @Melanin_9 dit :

    RT @radiochantier: D’autres talents à découvrir http://t.co/lN3CRndsNp @ILLingsworth @Melanin_9 @MK_UltraLord @herman_beatnik @psymun @gho…

  14. […] Steele nous avez confié dans une interview son désir de faire de son site web extralovely plus qu’une plateforme pour partager ses […]

  15. […] expérimenté sans limite. The Some of Us sorti sur label de Philadelphie Extra Lovely monté par Stainless Steel regroupe 12 titres issus de cette […]

  16. […] Le mix invité Stainless Steele – Survivors of the 2nd Element […]

  17. […] Stainless Steele rappeur et producteur de Pennsylvanie a déjà plusieurs albums à son actif et a récemment lancé son label Extra Lovely. Il vient de sortir Escapism, album tout en douceur qui appel à la rêverie et qui donne envie de tout arrêter et de prendre le temps de savourer les 10 titres qui le composent. […]

Laisser un commentaire