roc marciano - reloaded

Roc Marciano – Reloaded (2012 – Decon)

Le rechargement c’est maintenant : cette semaine est sorti le nouvel opus de Roc Marciano Reloaded. Et forcément, avec son premier album Marcberg qui avait mis tout le monde d’accord, beaucoup attendaient impatiemment le nouveau chapitre.

Il faut avouer que l’ancien membre du Flipmode Squad et de U.N a su tenir son public en haleine entre ses deux LPs : avec un nombre incroyable de featurings et de tracks qui inondaient le net, l’inépuisable MC de Long Island avait de quoi faire parler de lui. Des featurings sur les albums de Random Axe ou Union, Des EPs avec Action Bronson ou Gangrene, des projets latéraux et collectifs comme sur Luv NY, etc… (On vous la fait courte). Sur les blogs, les titres des posts comprenant « Roc Marciano » devenaient aussi fréquents qu’une pub en pop up « Clean Your Mac ». Une chose est sûre, ce rapper new yorkais est entré dans la liste des emcees les plus prisés du moment. C’est d’ailleurs pour cela qu’on retrouve des grosses pointures comme Q-Tip ou the Alchemist pour l’épauler, preuve assez fiable qu’il est « the » lyricist à suivre.

On n’écoute pas du Marciano comme n’importe quel autre album de rap. Un LP de Rakeem Calief Myer (son vrai nom), ça ne va pas au delà de 95 bpm et les beats sont la bande originale de sa vie. Ne cherchez pas à lui coller une étiquette, il est le seul à évoluer dans son univers. Un morceau c’est un bout de sa vie, c’est un fait divers qu’il a vue en bas de chez lui, c’est la routine de sa ville qu’il nous décrit. Certains diront « c’est froid et monotone, c’est répétitif, c’est timide… ». Et bien voila, disons que c’est exactement ce qu’il souhaite faire passer, la vision d’un gars de Staten Island qui regarde au loin le bouillonnant downtown de NYC. Son flow négligé, ses rimes bien affutées, son style envié par un grand nombre d’emcees, le tout posé sur des boucles épurés de toutes pacotilles, voici sa marque de fabrique et ça traduit bien l’atmosphère pesante qui règne derrière des lumières de Manhattan. C’est d’ailleurs pour çela que les beatmakers presents s’adaptent à son style : Q-Tip, Ray West, The Alchemist et Arch Druids deviennent Roc Marciano le temps d’un track. Car produire pour Rakeem Myer, c’est s’immiscer dans sa vie. Et il ne vaut mieux pas le déranger le monsieur, il ne faudrait pas l’énerver par peur qu’il nous balance un album qui ne lui ressemble pas. Et quand il invite d’autres emcees, il appelle son pote Ka (venant de l’autre l’autre rive, Brooklyn) et Knowledge Pirate qui ne sont pas plus heureux que lui mais tout aussi talentueux, vous l’aurez compris! Vous pouvez d’ailleurs faire un petit tour par ici pour découvrir Ka.

Reloaded, c’est dans la lignée de Marcberg mais plus dark. Une rue sombre, un junkie complètement cramé, une fumée sortant d’une bouches d’égouts à coté du business de la rue, un vent glacial qui tourne dans la ville au 5 boroughs : Voici le type d’images qui se construisent à l’écoute de ce nouvel épisode. Marciano à réussi à être plus pessimiste et plus à vif que sur son premier album, un exercice très difficile à réaliser. On notera toujours l’absence de quelques cuts qui aurait enrichis légèrement les prod sans dénaturer le style du Maitre. Au final, on ne sait pas trop si Roc Marciano est heureux dans sa vie, on en doute vraiment. Mais l’authenticité qui se dégage de Reloaded dévoile un album profond, cru et sincère, tout ce qu’on attendait de lui en fait. Aussi froid et dur que la crosse de son gun dechargé en guise de dernier coup fatal sur ta petite gueule.

Album disponible sur Itunes

Album disponible sur qobuz

Roc Marciano // Reloaded • 2012 - Decon

Exprime-toi camarade

Laisser un commentaire